Zéro déchet : Le top 10 de mes habitudes, accessibles à tous !

Mes 10 habitudes zéro déchet … pour faire changement des recettes de cuisine, je vais vous parler aujourd’hui d’un sujet qui me tiens de plus en plus à coeur : le virage zéro-déchet.

En effet j’ai longtemps vécu sans faire attention à mes habitudes de consommation. Je m’en rends compte maintenant. Nous sommes arrivés au Canada en 2011 avec deux valises de 23 kg et maintenant, à l’heure où j’écris ces lignes (en 2018, donc) c’est à peine si j’ai de quoi ranger mes affaires. Ma maison déborde littéralement, et je ne vais pas jeter la faute aux jouets de mon enfant de 4 ans. Là dessus nous sommes raisonnables et restreignons l’achat de jouets uniquement aux anniversaires et à noël (et ils sont choisis minutieusement).

Donc la faute à qui ? Et bien la mienne forcément. Je passe la carte dans la machine un peu trop facilement.

Actuellement en congé maternité, j’ai donc du revoir mon rythme de vie, et aussi mon mode de consommation. Ceci m’a emmené à réfléchir aux habitudes que je pouvais changer pour économiser, et pour réduire ma consommation. Pas seulement pour mon portefeuille, mais aussi pour la planète. Et je compte bien éduquer mes enfants dans cette voie.

Mon top 10 zéro déchet

Dans ma salle de bain :

1. À la naissance de mon premier enfant (en 2014), j’ai tout de suite bannit les lingettes humides. Je me suis équipée de débarbouillettes en tissu, et elles me sont encore utiles pour mon deuxième. Elles ne sont plus aussi « fraiches » et belles qu’au premier jour, mais on s’entend que pour l’usage que l’on en fait, ce n’est pas bien important.

2. J’ai aussi changé ma routine beauté. J’ai éliminé les produits à composition douteuse presque à 100%. pour ma peau, j’utilise le trio de Maison Jacynthe à la rose. Elle n’a jamais été aussi belle, fini la rosacée, les irritations, les plaques rouges et les boutons.

3. Pour le corps, j’utilise du savon de castille liquide qui sent l’amande, et j’utilise de l’huile d’amande douce pour hydrater. Encore une fois, ma peau n’a jamais été aussi en forme.

4. Pour les cheveux, une fois aux 2 ou 3 semaines j’applique de l’huile de coco bio que je laisse poser environ 1h avant de faire mon shampoing.

5. J’ai testé les shampoings en barre. Bien que cela puisse être une solution pratique en voyage, j’ai remarqué un net dessèchement après seulement quelques utilisations. J’ai donc trouvé une alternative, et les shampoings Oneka me conviennent parfaitement ! C’est fait ici au Québec, et la composition est clean. De plus, j’ai acheté ma bouteille de 1L au winners à 16$, et il est même possible d’en trouver en vrac dans certains commerces. Bref c’est juste génial !

6. Pour démêler ma tignasse, juste après avoir rincer mon shampoing, je vaporise un mélange de vinaigre blanc et d’eau (50/50, avec quelques gouttes d’huile essentielle de lavande). Sur mon cuir chevelu ET sur les longueurs. Je rince après avoir laissé poser quelques minutes. Résultat : mes cheveux sont parfaitement démêlés, doux, brillants. Coïncidence ou pas, depuis cet ajout à ma routine je n’ai plus aucune pellicule (c’était pas mal la catastrophe auparavant).

Dans ma cuisine :

7. J’ai restreint l’utilisation de papier d’aluminium et de film plastiques, ziploc, name it. Je remplace le tout par des contenants divers, tout simplement. J’ai aussi fabriqué des wraps à la cire d’abeille, à l’aide de chute de tissus et de cire d’abeille qui trainait dans mes placards. J’ai acheté des serviettes de table en tissu. J’me sens comme une old lady mais c’est quand même plus beau qu’un bout de papier ! (Quand elles sont propres :D)
Oh, et je trie mes déchets, compost y compris !

8. Pour faire mon ménage, j’utilise un nettoyant tout usage que je fabrique moi-même : un mélange eau/vinaigre blanc/ HE (selon mes envies…). Et bien, le vinaigre c’est la vie ! J’ai voulu faire comme tout le monde et essayé les produits Planète. Je me suis procurée la crème nettoyante mais pas convaincue à 100%, mon nettoyant fait aussi bien la job et ne coute rien…

9. J’utilise des Kliin ! C’est un « essuie-tout » versatile. J’adore le principe : réutilisable 300 fois, lavable au lave vaisselle ou à la laveuse et compostable en moins de 30 jours.

10. Depuis 2 ans maintenant, j’utilise des balles de séchage en laine achetées à la Maison Lavande. Je les parfume avec des huiles essentielles. J’en ai 6, et elles vont durer encore quelques années. C’est mon meilleur investissement jusqu’à présent ! Chez nous, je m’occupe de mon linge et de celui de mon bébé (personne d’autre que moi ne touche à MON linge, Watch out !) Mon conjoint s’occupe du sien. Malheureusement il ne veut rien savoir de mes balles et continue à utiliser les maudites feuilles chimiques…

Comme vous le voyez, on ne peut pas tout changer du jour au lendemain. Le procédé vers le zéro déchet est long. Mais, on peut changer sa façon de vivre petit à petit en commençant par ce qui nous parait le plus facile et le plus évident.

Et vous, quelles-sont vos habitudes zéro déchet ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *